Découvrez l’interview de Nathan Palicot sur les objectifs des Séniors D1 pour la saison 22/23

  • Salut, peux-tu te présenter ?

Nathan Palicot J’ai 26 ans, agent immobilier chez Guy Hoquet Avranches. J’entame ma cinquième saison avec le club. Diplômé du BEF en 2021.

  • Tu es éducateur pour le club, quelles sont tes fonctions ?

Avec Alexandre Tourmen, nous avons pour responsabilité le groupe sénior R3-D1, je suis en charge de l’équipe D1 avec Didier Michel.

  • Peux-tu nous raconter ton parcours d’éducateur ? as-tu passé des diplômes ?

Je suis éducateur depuis l’âge de 16 ans, j’ai passé au fur à mesure les différents diplômes (CFF, BP JEPS, BMF, BEF), je remercie les différentes institutions qui m’ont permit de passer l’ensemble de ses diplomes.

Pour mon parcours d’éducateur, j’ai commencé au SHVL sur les plus jeunes (U7/U9) pendant plusieurs saisons, puis j’ai passé mon BP JEPS activité physique pour tous avec l’UBCB (club de badminton), j’ai ensuite enchainé avec le BMF (brevet moniteur de football) et BP JEPS Sport collectif au sein de l’USI Bessin Nord (Calvados) avec pour structure de formation le Stade Malherbe de Caen, puis je suis arrivé en tant que salarié à l’AGL Drapeau Fougères. La première saison, j’avais pour mission l’encadrement de l’école de foot ainsi que les U15 R2. La seconde saison, j’ai pris en charge les U18 R2 ainsi que les seniors D2 tout en passant mon BEF (brevet d’entraineur de football). En 2021, j’ai choisit de quitter mon poste de salarié pour des raisons personnelles. Tous les étés, j’ai la chance de faire partie de l’équipe éducative sur les stage foot au Stade Malherbe de Caen. Je suis actuellement en charge du groupe senior D1 maintenant.

  • Sur quoi est axé ton travail ?

Notre travail avec Alexandre Tourmen, est d’abord la prise de plaisir que ce soit pour les joueurs ou pour le staff, que tout le monde se sente intégrer et épanoui au sein du groupe. Sur le plan football, il est d’établir un projet de jeu défini et clair, pour que les joueurs sachent ce que l’on attendent d’eux, (leur donner des repères de jeu) en fonction de la situation dans laquelle on se trouve, en fonction du positionnement du ballon, du rapport de force…

On s’efforce a ce que les joueurs soient prêt sur les 4 éléments de la performance, physiquement, mentalement, tactiquement et techniquement.

  • Quelles sont les échéances importantes afin d’assurer une bonne cohésion au sein de l’équipe ?

La reprise de la compétition va nous permettre de juger de notre cohésion, en effet c’est lorsque que nous rentrons dans le « dur » que nous pouvons l’évaluer. Cette cohésion se crée partout à l’entrainement comme en dehors, de partager des moments ensemble est important pour créer des liens. Il est toujours plus simple de donner pour quelqu’un que l’on estime !

  • Pourquoi éducateur ? Qu’est ce qui te plais dans cette activité ?

Je dirais le partage et l’échange mais tout d’abord le football en lui-même. Nous avons la chance de pratiquer un sport complexe avec beaucoup d’incertitudes, ce qui demande de la réflexion, il faut toujours se remettre en question. 

  • Pour toi, quelles sont les qualités nécessaires à un bon éducateur ?

L’éducateur doit : être ouvert d’esprit, savoir s’adapter, être à l’écoute, faire preuve de remise en question et de pédagogie.

  • Quel entraîneur t’inspire le plus ? Pourquoi ?

L’entraineur qui m’inspire le plus est Guardiola, pratiquant un football plaisant à voir et à jouer, sur les ressorties de balle, sur les transitions, sur le contre-pressing, sur le pressing, les CPA. Il met le curseur réflexion au plus haut niveau, ce qui demande un QI foot développé, il est évidemment adaptable au monde amateur. Il y a évidemment de quoi de s’inspirer de tous, que ce soit un échange avec un éducateur du club, un éducateur d’un club adverse, sur un stage lors de formation. On peut apprendre à tout âge, de tous sports et de toute personne.

  • Quels sont les objectifs de ton équipe cette année ?

L’objectif premier est que les garçons jouent le moins possible avec moi ! Cela ne veut pas dire que je n’en veux pas, cela signifierai qu’il mérite de  jouer avec l’equipe R3, ce que que je leur souhaite à tous !

Sur le plan collectif, nous allons faire nos premiers pas dans ce championnat, nous souhaitons faire le meilleur départ possible afin de jouer les premières places pour cela il faut que l’on avance ensemble afin d’atteindre nos objectifs communs.